Femmes et Rebelles de Savoie, de Jean-Marie Jeudy

/, Jean-Marie Jeudy/Femmes et Rebelles de Savoie, de Jean-Marie Jeudy

Femmes et Rebelles de Savoie, de Jean-Marie Jeudy

La nature à fleur de peau, Jean-Marie Jeudy est marcheur de son état et autodidacte par excellence. Accompagnateur en montagne, écrivain, peintre et photographe, il cherche son inspiration sur les sentiers de montagne et dans les voyages à travers le monde. Toujours à la quête des autres, il traduit par des conférences ses rencontres avec les gens et les paysages. Il a publié une vingtaine de livres qui traitent de la montagne et de la Savoie où le texte et la photographie témoignent de ses passions. Journaliste, il écrit sur le quotidien Le Dauphiné Libéré et collabore à de nombreuses revues. Homme de radio, il tient une chronique journalière sur France Bleu Pays de Savoie. Conteur, il présente des soirées où il restitue la vie montagnarde et la tradition orale en y mêlant son inspiration. Pour ses travaux et sa contribution au rayonnement culturel et artistique de la Savoie, il a obtenu le prix Béatrice de Savoie.

Jean-Marie Jeudy présentera la vie de « Femmes et Rebelles » de Savoie du XIVème siècle au XXIème siècle décrites dans son dernier ouvrage.


Elles sont femmes, elles sont rebelles. Pour être encore plus femmes ? Dans notre société qualifiée de moderne, en une période où le bon ton est de conjuguer la parité à tous les temps, la femme est considérée à l’égal de l’homme…
Elle l’est, mais ne le fut pas toujours. Durant des siècles, l’homme a symbolisé le sexe que l’on dit fort en reléguant sa compagne dans celui que l’on dit faible. Les femmes n’y ont pas cru. Elles ont revendiqué, renversé les barrières. C’est le parcours de plusieurs d’entre elles que rapporte Jean-Marie Jeudy. En l’occurrence, des femmes ayant laissé leur nom à la Savoie. Parce qu’elles y sont nées, parce qu’elles s’y installèrent ou s’en allèrent pour colporter…
Mais sans jamais oublier leur coin de montagne. Elles se prénomment Adèle, Adrienne ou Henriette… Nobles ou paysannes, elles ont connu un destin hors du commun, elles ont marqué leur temps en suivant les chemins de traverse et en se fiant à leur étoile. Chacune à leur manière et dans leur domaine. Ne s’en laissant ni conter ni imposer, elles ont tracé une route d’une grande modernité dans leur époque respective. Qu’elles soient bergère ou princesse, qu’elles se muent en aventurière ou chef d’entreprise.
L’une a tenté sa chance dans la grande ville, l’autre a traversé les océans. Une troisième a escaladé les cimes. Il y en eut pour défendre la liberté, pour bâtir des empires ou oeuvrer dans le monde des arts… D’un lointain passé jusqu’à nos jours, d’Anne de Chypre à Jeanne Brousse, c’est la chronique de ces femmes-rebelles que nous transmet Jean-Marie Jeudy. Toutes assumant leur itinéraire et cherchant leur propre vérité. Là où l’intuition et la conviction les conduisirent…

  • Anne de Chypre : la fille du roi de Chypre avait débarqué de son île pour devenir duchesse en Savoie. Au grand dam de la noblesse. Et l’on allait entendre parler d’elle.
  • Adèle de Bellegarde : que n’a-t-on proféré à propos de cette demoiselle de la bonne société chambérienne ! Emportée par le tourbillon, elle a vécu la Révolution à sa manière…
  • Madame de Warens : la dame des Charmettes fut l’amante et l’inspiratrice de Jean-Jacques Rousseau. Mais elle fut aussi femme d’entreprise. Même si ses affaires ne prirent pas le chemin souhaité.
  • Henriette d’Angeville : elle n’avait pas froid aux yeux, elle ne craignait pas le froid. Ce fut la première femme à poser le pied sur le Mont-Blanc. Même si une servante d’auberge l’avait devancée.
  • Marie Suize : ayant vu le jour dans les montagnes de Thônes, cette incroyable femme avait décidé d’aller faire fortune de l’autre côté de la terre. Elle était partie à la conquête de l’or…
  • George Sand : celle qu’on appelait la bonne dame de Nohant n’est venue qu’à trois occasions en terre savoyarde. Mais elle a su marquer son passage.
  • Marie-Louise Jay : la petite bergère de Samoëns s’était retrouvée perdue au milieu de la ville. Qu’à cela ne tienne, avec son époux, elle créa le plus grand magasin de la capitale.
  • Adrienne Monnier : bien mal connue, qui se souvient encore d’elle dans le village des Bauges d’où était originaire sa mère ? Libraire et poétesse, elle a beaucoup apporté à la littérature française.
  • Charlotte Perriand : son nom se rapporte à la Tarentaise. Après avoir couru à travers le monde, elle a laissé ses marques dans la création des plus grandes stations de ski.
  • Jeanne Brousse : elle ne supporte ni l’injustice ni le fascisme. Au péril de sa vie, elle a lutté chaque jour contre le nazisme. Depuis ce temps, elle colporte son regard aux jeunes générations.


Les Éditions En Train de Lire vous proposent de profiter des conditions avantageuses de souscription à l’ouvrage de Jean-Marie Jeudy :
Format de l’ouvrage : 22 x 28 cm, Couverture quadri 280 gr, 2 rabats de 7 ou 8 cm, 224 pages sur couché demi-mat 150 gr, Reliure : cousu, dos carré collé, Iconographie : une centaine de reproduction
Prix de souscription : avant parution 20 novembre 2007 : 20 Euros, Prix de vente après parution : 25,90 Euros

Éditions En Train de Lire – 6, rue du Théâtre – 73000 CHAMBÉRY – Tél. 06 33 74 03 16

By |2009-09-06T22:38:56+02:00juillet 9th, 2007|En train de lire, Jean-Marie Jeudy|Commentaires fermés sur Femmes et Rebelles de Savoie, de Jean-Marie Jeudy

About the Author: