Les invités d'honneur
  2016 Jean-Louis Etienne
            Marlène Jobert
            Alexandre Jardin
  2015 Allain Bougrain-Dubourg
  2014 Isabelle Autissier
  2013 Catherine Destivelle
  2012 Alain Baraton
  2011 Guy Martin
  2010 Jean-Marie Pelt
  2009 Jean-Pierre Deshaires
  2008 Marc Batard
  2007 Yves Paccalet
  2006 Alain Bar

10 Août2007

Eric Boisset à Livres en Marche 2007

Eric Boisset, venu en voisin depuis Curienne, dédicacera ses romans dont le dernier d’entre eux « les guetteurs d’Azulis ».
Ecrivain à l’imagination débridée, ses ouvrages passionnent des milliers de lecteurs, ses titres les plus célèbres sont « les mémoires d’Arkandias », « Nicostratos, Arkandias contre attaque » ou encore « le sarcophage d’outre temps ».


Eric Boisset

Bibliographie

La Trilogie d’Arkandias

Le grimoire d’Arkandias, fantastique, 8-14 ans, éd. Magnard, 1996.
Arkandias contre-attaque, fantastique, 8-14 ans, éd. Magnard, 1998.
Le sarcophage d’Outretemps, fantastique, 8-14 ans, éd. Magnard, 1999.

Nicostratos, roman, 8-14 ans, éd. Magnard, 1998.

La Trilogie des Charmettes

Le secret de tante Eudoxie, fantastique, 8-14 ans, éd. Magnard, 2002.
L’Oeil du mainate, fantastique, 8-14 ans, éd. Magnard, 2003.
L’antichambre de Mana, fantastique, 8-14 ans, id. Magnard, 2004.

Les guetteurs d’Azulis, science fiction, 11-15 ans, éd. Magnard, 2007.

Biographies fantaisistes

Eric Boisset est né à Saint-Pétersbourg le 8 novembre 1965. Il n’a que seize ans lorsque la prometteuse carrière de montreur d’ours qui s’ouvrait devant lui est brutalement interrompue par une morsure à la cuisse. Contraint à l’exil, il boitille jusqu’en France, où il se reconvertit dans le négoce de caviar et l’animation de cabaret. Un soir que, déguisé en moujik, il prélude au violon à la table d’une éditrice, celle-ci le supplie de cesser son vacarme, et lui conseille d’explorer d’autres voies artistiques. Il se reconvertit dans l’écriture et publie, aux éditions Magnard, le Grimoire d’Arkandias (Prix PEEP 97 –Prix des Incorruptibles 98) puis Nicostratos (Prix Jeunesse Saint-Dié-Des-Vosges 98). Arkandias contre-attaque est son troisième roman.

Eric Boisset est né à Khartoum le 8 novembre 1965. Fils de Touaregs, il parcourt le désert dès son plus jeune âge et apprend l’art de cuire le pain à même le sable sans qu’il craque sous la dent. Pour son quinzième anniversaire, sa mère lui offre un abécédaire avec lequel il apprend à lire en quelques semaines. Coup de foudre immédiat pour la littérature ! Boisset décide d’écrire un roman, dont il compose le brouillon chaque soir au caravansérail. Une responsable des éditions Magnard tombe par hasard sur quelques feuillets emportés par une tempête de sable et accepte de publier le Grimoire d’Arkandias (Prix PEEP 97 -Prix des Incorruptibles 98 – Prix des Dévoreurs de Livres 99) puis Nicostratos (Prix Jeunesse Saint-Dié-Des-Vosges 98) et Arkandias contre-attaque, deuxième tome d’une trilogie que boucle aujourd’hui Le Sarcophage d’Outretemps.

Eric Boisset est né dans une caravane brinquebalante tirée par deux ânes, quelque part entre Samarkand et Boukhara, le 8 novembre 1965. Il fut successivement dénicheur de pies grièches, rempailleur de chaises et maréchal ferrant itinérant spécialisé dans les fers à crampons. Mais c’est dans l’art du dressage de singes tadjiks qu’il devait s’illustrer avec le succès que l’on sait. Il parvint en effet à inculquer à ces petits primates, réputés pour leur sagacité, des rudiments de lecture et d’écriture, puis à les convaincre, moyennant force dattes et bananes, de bien vouloir écrire des romans tels que Le Grimoire d’Arkandias, Arkandias contre-attaque, Le sarcophage d’Outretemps et Nicostratos qu’il signa sans fausse honte et qui lui valurent de nombreux prix.

Eric Boisset est né à Edimbourg le 8 novembre 1965. Aîné d’une famille de gaéliques traditionalistes, il porte le kilt durant toute son enfance et collectionne les refroidissements. A quatorze ans, il dérobe un pantalon sur une corde à linge et gagne les Highlands, où il fait ses premières armes de cuisinier en accommodant des restes de brebis avariées dont il fourre les panses pour les revendre aux touristes de passage. Une inspectrice de l’hygiène particulièrement perspicace met fin à son odieux trafic. Boisset se reconvertit dans le lancer de patate chaude, équivalent écossais de la pétanque. Mais il abandonne bientôt cette forme d’expression un peu fruste pour se tourner vers l’écriture. Il publie un premier récit fantastique intitulé Le grimoire d’Arkandias, que la critique unanime compare à « un vigoureux lancer de bintje à dix pas ». L’œil du mainate est son sixième roman.

Biographie

Né le 8 novembre 1965 à Valence. A l’âge de 7 ans, Éric déménage à Beaumont-lès-Valence dans une ferme que son père a acquise au quartier des Tromparents où il connaît les plaisirs de la vie d’un enfant à la campagne. Sa première histoire publiée en 1993, en bande dessinée, Rosa Thuringae, raconte l’histoire d’une rose éternelle dont le secret voyage de Venise jusqu’en Chine. D’autres BD suivent. Puis à l’âge de 26 ans, en moins de deux mois, il écrit son premier roman, Le Grimoire d’Arkandias, qui connaît vite le succès et donne lieu à une première trilogie : la trilogie d’Arkandias. En 1997, paraît « Nicostratos », son roman qu’il considère le plus autobiographique et qui est couronné par le prix du Festival international de Géographie. Maintenant, Éric Boisset vit dans la région de Chambéry où il a achevé, en 2007, un roman de science fiction qui a pour cadre le massif des Bauges.

Livres en Marches © 2017 Association Inform'action, Les Marches, Savoie | Flux RSS des informations de ce site web

Crédits et mentions légales | Contacts
Aide au référencement, promotion du site :Outils webmasters
Salon Livres en Marches - Association Inform'action - Chemin du Lac Clair - 73800 Les Marches