Les invités d'honneur
  2017 Pierre Rabhi
            Cyril Dion
  2016 Jean-Louis Etienne
            Marlène Jobert
            Alexandre Jardin
  2015 Allain Bougrain-Dubourg
  2014 Isabelle Autissier
  2013 Catherine Destivelle
  2012 Alain Baraton
  2011 Guy Martin
  2010 Jean-Marie Pelt
  2009 Jean-Pierre Deshaires
  2008 Marc Batard
  2007 Yves Paccalet
  2006 Alain Bar
  2005
  2004
  2003
  2002

08 Avr2008

Marie Suize, chercheuse d’or

Jadis dans les hautes vallées des pays de Savoie, beaucoup d’hommes et de femmes devaient s’expatrier durant les longs hivers. Afin de mieux aider leurs familles, ils partaient au loin pour gagner leur vie, puis revenaient au pays dès le retour des beaux jours. L’émigration était saisonnière, mais certains s’en allaient définitivement. Ils refaisaient une autre vie sous d’autres cieux. Tel fut le chemin de Marie Suize…

Dans les années 1850, cette jeune femme originaire du Val de Thônes participa à ce qu’on a appelé la « ruée vers l’or ». Ayant appris qu’on avait trouvé de l’or en Californie, elle part au Havre et s’embarque sur un voilier à destination de San Francisco. Là-bas, sur les rives du fleuve Sacramento, elle se lance dans la recherche du métal jaune. Une besogne éreintante où il faut brandir la pelle et la pioche.

Voici une femme perdue de l’autre côté des océans, dans une société d’hommes rustres et machistes. En réalité, ceux-là s’apercevront que la Savoyarde est une dame de caractère. Elle travaille comme n’importe quel mâle. Mieux encore, elle brandit le revolver pour défendre ses concessions. Et elle s’habille d’un pantalon, tenue plus commode que la robe pour gratter la terre. Ce qui est impensable et lui vaudra de multiples procès. Mais la jeune femme est tenace. Elle finira par obtenir l’autorisation officielle de porter la culotte. De fait, elle devient populaire. Les journaux rapportent ses tribulations.

Elle s’enrichira. Mais spéculatrice dans l’âme, elle ne saura pas conserver sa fortune. Entre temps, elle achète un ranch et plante de la vigne. Ce sera l’une des premières à produire et commercialiser du vin en Californie. Revendicatrice dans l’âme, elle était fière de porter culotte. Lorsqu’elle signait des actes notariés, elle écrivait d’une main sûre « Marie Suize Pantalon »…

L’un de ses frères l’avait rejointe. Il ne parvint pas à s’acclimater et revint dans sa vallée natale au pied des Aravis. Les gens de Thônes l’invitaient aux veillées, afin de l’entendre raconter ses aventures dans une ville du bout du monde où un arbre dressé en place publique servait aux pendaisons.

Jean-Marie Jeudy

Livres en Marches © 2017 Association Inform'action, Les Marches, Savoie | Flux RSS des informations de ce site web | Facebook

Crédits et mentions légales | Contacts
Aide au référencement, promotion du site :Outils webmasters
Salon Livres en Marches - Association Inform'action - Chemin du Lac Clair - 73800 Les Marches