La poterie vernissée a accompagné la vie quotidienne de nos ancêtres dans leurs gestes les plus humbles : recueillir le lait, tirer le vin, préparer les matefaims.
laver le linge et le corps. Paul Dufournet, grand connaisseur de l’art savoyard, en avait souligné l’importance : La poterie vernissée est un des fleurons de l’art populaire savoyard. Après avoir étudié en 2002 la poterie d’art dans leur livre Potiers et céramistes des pays de Savoie, 1900-1960, nos auteurs, Anne Buttin et Michèle Pachoud-Chevrier, passionnées par la terre vernissée de Savoie, se sont intéressées ici à la poterie domestique qu’elles décrivent sous son aspect historique.
La très abondante iconographie d’environ 450 reproductions couleur de cet ouvrage illustre la variété des formes et des décors, en permettant aux amateurs fervents de mieux connaître la production des ateliers savoyards. dont certains étaient tombés dans l’oubli et ce, de la fin du XVIIIe siècle jusque vers 1940.

Anne Buttin a déjà publié, Henry Bordeaux, Romancier savoyard 1870-1963, Société Savoisienne d’Histoire et d’Archéologie, Chambéry, 1990, puis, en collaboration avec S.
Jacqueline, les Peintres de la Savoie 1860-1960 Editions de l’Amateur – Les Amis des Musées de Chambéry, 2e édition 1997. Michèle Pachoud-Chevrier et Anne Buttin ont publié conjointement, Potiers et céramistes des pays de Savoie, 1900-1960 Editions Le Vieil Annecy, 2002 (épuisé).