Une monographie de Chapareillan sera présentée à Livres en Marches 2009.

chapareillan cartechapareillan-borne

La commune de Chapareillan couvre principalement le territoire de l’ancien mandement de Bellecombe.

Cette communauté regroupait jusqu’à la révolution les paroisses de Chapareillan et Bellecombe. Elle élisait ses représentants. La domination sur ce territoire à la charnière des possessions du Dauphin et du Comte de Savoie, fut longtemps âprement disputée. Région frontalière jusqu’au rattachement de 1860 de la Savoie à la France, elle verra passer ou stationner bien des troupes, avec plus ou moins de conséquences. Jusqu’au 16e siècle, le château de Bellecombe fut considéré comme un point stratégique. Il suffit, pour s’en convaincre, d’apprécier le point de vue depuis ses ruines, sur la cluse de Chambéry, la combe de Savoie et la vallée du Grésivaudan, face à ce qui fut jusqu’au début du 18e siècle la puissante forteresse de Montmélian démantelée sur les ordres de Louis XIV. On disait alors que qui le tenait, tenait la clef du Dauphiné.

Jusqu’en 1760, la limite nord du mandement partait du col du Frêne (col du Granier) jusqu’à Pierre Hachée, passait au milieu du lac de St-André pour aboutir à l’Isère en passant par le bois Muzard (commune actuelle des Marches).

chapareillan granierchapareillan eglisechapareillan tram

Pour en savoir plus : site web de la municipalité de Chapareillan

Source : Service culturel de la mairie de Chapareillan (Isère)