La bénédiction des enfants, nouvelles de Dominique Fontana

//La bénédiction des enfants, nouvelles de Dominique Fontana

La bénédiction des enfants, nouvelles de Dominique Fontana

Leur bénédiction, les enfants ne sont pas toujours forcés de la donner. Il est des situations qui n’offrent d’autre choix que de se débarrasser d’un héritage trop encombrant. Celui-là n’embrassera jamais la Belle au Bois dormant parce qu’un prince se doit d’avoir des parents à la hauteur… Cet autre apprendra que Dieu laisse toujours venir à lui les petits enfants, même avec des années de retard… Un autre encore, éternel garnement, lit des bandes dessinées à un mourant…Neuf nouvelles qui disent toutes que, dans le passé, tout n’est pas bon à prendre et qu’il vaut mieux, parfois, ne pas avoir trop de mémoire.
La Bénédiction des Enfants
Des nouvelles qui parlent de scories dont on souhaiterait se passer…

Dominique Fontana

Née en 1962 dans l’Ain, elle vit depuis 1980 à Chambéry en Savoie où elle a fait ses études. Professeur des Ecoles, elle a entrepris « sur le tard » et pour le plaisir, des études de lettres qui l’ont conduite à une thèse de doctorat sur la poésie contemporaine, thèse soutenue en 1996.

Elle a deux enfants : Antonin et Héloïse. Son mari, Jérémie, d’origine italienne, possède une maison de famille dans les Dolomites où  ils émigrent pour l’été chaque année depuis vingt-cinq ans.

La littérature, le cinéma sont ses grandes passions. L’écriture est plus que ça. C’est une nécessité, une seconde nature, un impératif absolu. Elle écrit tout le temps, pour tout, avec ou sans crayon, avec ou sans clavier…

Ses textes sont pétris d’humour et d’humanité. La sensibilité de l’auteur parle aux adultes d’aujourd’hui des enfants que nous étions hier, ou de ceux dont la route a croisé la nôtre, et qu’il est impossible d’oublier…

Une auteur sensible aux interrogations des enfants

Ecrire c’est un peu mettre de soi dans les mots que l’on offre au lecteur. Dominique Fontana n’en est pas à son coup d’essai. Un premier ouvrage voici trois ans Les enfants de la fontaine et l’envie de recommencer pour un recueil de neuf nouvelles au titre évocateur : La bénédiction des enfants, paru en novembre 2008 aux Editions Les découvertes de la Luciole.

Les enfants sont à nouveau au cœur de l’écriture. Faut-il s’en étonner?

De part ma profession, je suis naturellement très sensibilisée  à ce que disent les enfants et à ce qu’ils ressentent. Professeur des écoles à Jacques Prévert, Chambéry, l’auteur s’est glissée dans la peau de ses personnages. Dans cet ouvrage, j’ai donné la parole à des enfants qui ont tous un problème à régler avec les adultes. Je me suis remise dans la peau d’un enfant qui découvre le monde et commence à le comprendre. Et la plume a pris le relais du cœur. J’ai stocké depuis longtemps des émotions, des sensations, des analyses des comportements aussi et l’écriture est pour moi un acte un peu magique, je laisse glisser la plume et les mots viennent au rendez-vous…

Daniel Légat, in Le Dauphiné Libéré, 22 décembre 2008

Leur bénédiction, les enfants ne sont pas toujours forcés de la donner. Il est des situations qui n’offrent d’autre choix que de se débarrasser d’un héritage trop encombrant. Celui-là n’embrassera jamais la Belle au Bois dormant parce qu’un prince se doit d’avoir des parents à la hauteur… Cet autre apprendra que Dieu laisse toujours venir à lui les petits enfants, même avec des années de retard… Un autre encore, éternel garnement, lit des bandes dessinées à un mourant…Neuf nouvelles qui disent toutes que, dans le passé, tout n’est pas bon à prendre et qu’il vaut mieux, parfois, ne pas avoir trop de mémoire.

Des nouvelles qui parlent de scories dont on souhaiterait se passer…

By |2009-08-20T14:56:42+02:00août 27th, 2009|Dominique Fontana|Commentaires fermés sur La bénédiction des enfants, nouvelles de Dominique Fontana

About the Author: