Les invités d'honneur
  2017 Pierre Rabhi
            Cyril Dion
  2016 Jean-Louis Etienne
            Marlène Jobert
            Alexandre Jardin
  2015 Allain Bougrain-Dubourg
  2014 Isabelle Autissier
  2013 Catherine Destivelle
  2012 Alain Baraton
  2011 Guy Martin
  2010 Jean-Marie Pelt
  2009 Jean-Pierre Deshaires
  2008 Marc Batard
  2007 Yves Paccalet
  2006 Alain Bar
  2005
  2004
  2003
  2002

06 Oct2010

Nicole Lombard, artiste peintre

Nicole Lombard est née le 6 décembre1948 à Evian les Bains (Haute Savoie).
De 1966 à 1969, elle participe à l’atelier de peinture de Jacques de Thiersant à la MJC de Chambéry, suit les cours de l’Ecole Municipale d’Art de Chambéry et une initiation à l’histoire de l’art au Musée des Beaux Arts. Sa formation se poursuit à Lyon à l’Ecole d’Art Martenot jusqu’ 1972 (stages dans différents ateliers de peinture pour enfants) .
En 1978, avec Elisabeth Meyer, élève de Gleize, elle approfondit la question de l’abstraction géométrique.

F. Pironon 2010

On peut observer trois orientations essentielles dans le travail de Nicole Lombard.
D’une part, l’animation d’ateliers de peinture pour enfants et adultes à Chambéry et dans sa périphérie, (ateliers à la MJC de Chambéry, en collaboration avec diverses associations culturelles, le Musée Savoisien notamment; en hôpital psychiatrique pour des adultes ((1986-87) ; en milieu carcéral à la prison d’Aiton (1992-98), etc. Animations d’ateliers qu’elle poursuit actuellement.
D’autre part, au fil de sa carrière, Nicole Lombard a fait aussi le choix de répondre à la commande publique ou privée : peintures murales à Chambéry : Lycée Jules Ferry, Maison d’enfants le Bocage, Ecole Maternelle du Stade. Usine Zolpan-Gachet à la Bridoire ; Annemasse, etc.
Mais c’est surtout et principalement à sa vocation de peintre qu’elle se consacre avec passion et exigence. Son œuvre, parfois qualifiée « d’intimiste », que l’on pourrait situer entre l’abstraction géométrique et une expression plus figurative dont l’abstraction n’est jamais absente, se caractérise par la richesse d’une palette aux couleurs franches et un sens quasiment architectural de la construction. A ces personnages, à ces visages aux expressions lointaines, à ces regards qui semblent nous regarder sans nous voir, font écho en arrière-plan des emboitements d’espaces, ouverts vers une infinitude qui nous échappe, comme si le mystère de la personne était porté en avant par tout un monde suggéré, précis dans son rendu, mais dont l’approche nous resterait à jamais inaccessible.

Saint-Pétersbourg_1998_huile_sur toile_100x90

Saint-Pétersbourg 1998 huile sur toile 100x90

« …Sa peinture, où l’on retrouve une utilisation personnelle de la couleur, aux valeurs franches, pour son pouvoir d’attraction et de répulsion de la lumière, ses visages énigmatiques, défie toute banalité. C’est à de telles œuvres que l’on juge toute l’ambigüité de la figuration, qui, ici, plus que l’abstraction, n’existe que par le mystère. ». Jean-Philippe Mestre (1976)
Depuis 1967, Nicole Lombard a participé à une soixantaine d’expositions collectives, que ce soit à Chambéry, Annecy, Aix les Bains, Paris, Biarritz, Albstadt, Moscou, Lyon, pour ne citer que les plus importantes. Par ailleurs, depuis 1976 elle a effectué une quarantaine d’expositions personnelles, en France et à l’étranger.
Son atelier étant installé à Paris à partir de 1987, Nicole Lombard, poursuivant ses recherches, se consacre alors à une série de peintures réalisées sur papier journal et marouflées sur toile, qui aboutira in fine à la série des « Cariatides » (1992).
Alors qu’elle vivait et travaillait en Russie, le Conseil Général de Savoie lui a ouvert ses portes en 1995 pour une exposition des œuvres réalisées lors de ses différents séjours.

Le Musée des Beaux Arts de Chambéry lui consacre trois mois d’exposition personnelle en 1998.

En 2004, à la demande du Musée Faure à Aix les Bains, elle réalise une exposition sur le thème des « Ballets Russes », dans le cadre du Festival des Nuits Romantiques du Lac du Bourget.

Jeune_homme_accroupi_lavis_encre_de_chine_1992

Jeune homme accroupi lavis encre de chine 1992

Nicole Lombard s’est installée dans les Abymes. L’œil du peintre se pose désormais sur les vibrations extrêmes de la lumière, les sinuosités et les replis du paysage qui l’entoure, tout en poursuivant son inimitable manière de scruter les visages, à la recherche, semble-t-il, de l’énigme que constitue chaque être humain.

Françoise Pironon

Livres en Marches © 2017 Association Inform'action, Les Marches, Savoie | Flux RSS des informations de ce site web | Facebook

Crédits et mentions légales | Contacts
Aide au référencement, promotion du site :Outils webmasters
Salon Livres en Marches - Association Inform'action - Chemin du Lac Clair - 73800 Les Marches