Face à la toile, Demarchi semble s’abandonner à un échange amoureux.
Des brumes des brouillards, des lueurs crépusculaires, des teintes assourdies sont en harmonies avec son univers intérieur.

Une sorte de magie s’installe sur ses toiles… le long des canaux vénitiens, dans la tiédeur d’un bistrot, sur une plage du nord, un jardin raffiné.

Demarchi est l’ordonnateur d’une mise en scène aux touches subtiles, toujours plus exigeant il décline le raffinement d’un monde suspendu nous préparant à voyager sous ses magistères.