Didier Pobel : né en 1952 dans la campagne bressane. Après une brève période d’enseignement, journaliste et critique littéraire pendant une trentaine d’années au Dauphiné Libéré. Prix Kowalski (et aujourd’hui membre du jury) pour les poèmes de Liaisons intérieures et autres lignes (Cheyne, 1990, réédition 1997). Parmi les autres recueils parus : L’Éternité ne dure que cinq minutes tous les jours (Fagne, Bruxelles, 1977), Le Chemin frayé (Le Dé Bleu, 1978), Les Nulles parts (Subervie, 1983, prix Ilarie Voronca). Collaboration à de nombreuses revues : La NRF, Esprit, Théodore Balmoral, Poésie 1, Faire Part, Jungle, Action poétique… Poèmes traduits en allemand, italien, roumain, hongrois… Se consacre désormais à l’écriture et, entre deux échappées, à Berlin ou ailleurs, partage son temps entre Grenoble et la Bresse.

pobel

bibliographie

Couleur de Rocou, Le Temps qu’il fait, 2012.

Rocou
Liaisons intérieures et autres lignes, Cheyne éditeur, 1990. Réédition en 1997.
Les Nulles Parts, Subervie, 1983.
Le Chemin frayé, Le Dé bleu, 1978.
L’Éternité ne dure que cinq minutes tous les jours, Henry Fagne (Belgique), 1977.
Au sang des mots, Saint-Germain-des-Prés, 1974.