«En ville, j’ai un réflexe : je cherche la couleur verte. C’est là que tout commence. Et il y en a, du vert. Presque partout. »
Grâce à ses connaissances naturalistes, le forestier Laurent Tillon nous explique comment il a réussi, même en ville, à développer une forme de sixième sens pour se relier à la nature, comprendre son langage et bénéficier de son indéniable pouvoir thérapeutique. Il reprend sa revanche sur la génération sacrifiée à laquelle il appartient.
Comment le sauvage peut s’immiscer dans notre quotidien urbain ? Comment renouer avec ses sens ? À l’aide d’anecdotes grandioses, de propositions de sorties en forêt et dans les parcs, jardins et même les cimetières des grandes villes françaises, il nous rend de nouveau attentif à ce qui nous entoure.

Editions Payot, 2018
325 pages, 22€

Chargé de mission à l’Office national des forêts, Laurent Tillon intervient pour améliorer la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière. Il siège au Conseil national de protection de la nature, sous l’égide du ministère de la Transition écologique et solidaire. Chiroptérologue, il pilote et anime également des réseaux naturalistes.

> Retrouver l’auteur lors de la conférence « Sur la piste animale, même au fond du jardin ! » le dimanche 25 à 11h15